Topic : « [Officiel] Le Carême »

Avatar de ColonelDreyfus ColonelDreyfus Posté le 14/02/2018 à 02:12:59
À partir d'aujourd'hui, Mercredi 14 Février, au Jeudi 29 Mars 2018, commence la période de Carême.

Les fidèles sont invités à faire preuve de :

# Pénitence : Tous Niveaux - confesser vos pêchés et agir pour les réparer
Novice - Consommer un peu moins de quelque chose que l'on consomme généralement beaucoup mais qui n'est pas nécessaire.(exemple : Alcool, Tabac, Sucrerie, Télévision, Ordinateur, etc).
Normal - Consommer beaucoup moins.
PGM - Se priver.

# Abstinence : Tous Niveaux - Faire preuve de chasteté et se priver de viande le Mercredi des Cendres et les Vendredis.

# Jeûne :
Novice - Manger un seul repas avec une collation au Levé et au Couché le Mercredi des Cendres et le Vendredi Saint
Normal - Manger un seul repas avec une collation au Levé et au Couché durant la période.
PGM - Manger un seul repas au Couché, sans viande, œufs, laitage et alcool durant la période.

# Prière : Tous Niveaux - Prier Dieu en mettant à profit le temps dégagé par la pénitence, l'abstinence et le jeûne. Nous devons normalement avoir faim de Dieu et le prier pour qu'il nourrisse notre âme.
Novice - Prier 10 minutes par jour et assister à une messe durant le carême.
Normal - Prier 1/4 d'heure par jour, assister une fois par semaine et faire le chemin de croix le Vendredi.
PGM - Prier 1/2 d'heure par jour, assister à la messe régulièrement, faire le chemin de croix le Vendredi, et assister à des conférences sur le Carême d'approfondissement de la foi.

# Textes de prière

Seigneur, Mon Dieu
[Afficher]
Seigneur, mon Dieu,
depuis le jour de mon baptême,
je chemine avec Toi.
Tu es l’ami de mes jours de soleil
et de mes nuits de brouillard,
c’est Toi que j’ai choisi,
aide-moi à T’aimer et à te rester fidèle !

Toi, jamais Tu ne m’abandonnes,
Tu es la lumière qui m’éclaire,
même au cœur des ténèbres.
Tu es la source qui rafraîchit
qui coule en moi et me redonne vie.
Ton amour pour moi est si grand
que même la mort ne T’arrête pas.

Tu es le chemin, Tu es la vie nouvelle !
Donne-moi, Seigneur,
sur ma route de Carême,
d’oser vivre Ta parole,
celle qui donne vie,
celle qui ouvre l’horizon,
celle qui repousse les ténèbres,
celle qui met l’homme debout.
Donne-moi, Seigneur,/spoiler>

Au Désert
<spoiler>Seigneur, tu t'es retiré au désert
pour discerner les chemins
qui s'offraient à toi.
Et tu as choisi de vivre non comme un dieu,
débarrassé des fragilités humaines,
mais comme un homme, au milieu des hommes.

Nous aussi, parfois,
nous nous retrouvons au désert.
Tout nous semble si dur, si aride :
autour de nous, et en nous.
Alors mes projets humains me semblent dérisoires
et mes certitudes d'hier me filent entre les doigts
comme du sable.

Seigneur, quand tu es passé par le désert,
tu y as tracé des chemins combien risqués.
Ces chemins t'ont mené à la Croix
mais ils nous ouvrent
à l'Espérance, à la Liberté, à l'Amour.

Au coeur de nos déserts,
faits de nos fragilités et de nos doutes,
tu nous invites, Seigneur,
à cheminer et à lutter avec les autres hommes
et à ouvrir des brèches
sur cette Espérance que tu nous proposes.


Conduis-moi au désert, Seigneur
[Afficher]
Conduis-moi au désert, Seigneur,
même si je n'ai guère envie.
Parle à mon coeur, tourne-moi vers toi,
même si je cherche ailleurs des raisons d'espérer
Mets à l'épreuve mon désir d'être tout à toi.
Mais tu connais mes lâchetés,
ma pauvreté, ma misère.
Aussi,ne me soumets pas à une tentation
telle que je te renierais.
Tu es mon seul avenir,
tu es mon espérance, ma vie.


Au-delà de nos ombres
[Afficher]
Toi qui sais reconnaître l'aimable
en chacun d'entre nous,
toi qui sais voir la lumière au-delà de nos ombres
parce que tu es aimable, parce que tu es lumière,
permets-moi, au cours de ce carême,
de t'offrir le jeûne de tout jugement, de toute critique.
Permets-moi de t'offrir la privation,
l'abandon, le lâcher-prise des idées toutes faites
et de cet incessant désir d'avoir raison.
Permets-moi, Seigneur, d'atteindre
ce calme sommeil de la pensée
où je puisse cheminer vers cette vacuité intérieure
qui laisse en moi toute la place
à ta Présence, à ton Silence.

Toi qui, même si notre coeur
venait à nous condamner,
ne nous condamne pas
parce que tu es plus grand que notre coeur
et connais toute chose...
apprends-moi le jeûne des paroles
qui ne sont pas de bienveillance et de douceur.
Alors, ma bouche sera prête
à célébrer ta louange en toute occasion.Toi qui sais reconnaître l'aimable
en chacun d'entre nous,
toi qui sais voir la lumière au-delà de nos ombres
parce que tu es aimable, parce que tu es lumière,
permets-moi, au cours de ce carême,
de t'offrir le jeûne de tout jugement, de toute critique.
Permets-moi de t'offrir la privation,
l'abandon, le lâcher-prise des idées toutes faites
et de cet incessant désir d'avoir raison.
Permets-moi, Seigneur, d'atteindre
ce calme sommeil de la pensée
où je puisse cheminer vers cette vacuité intérieure
qui laisse en moi toute la place
à ta Présence, à ton Silence.

Toi qui, même si notre coeur
venait à nous condamner,
ne nous condamne pas
parce que tu es plus grand que notre coeur
et connais toute chose...
apprends-moi le jeûne des paroles
qui ne sont pas de bienveillance et de douceur.
Alors, ma bouche sera prête
à célébrer ta louange en toute occasion.


Entrer en Carême
[Afficher]
Entrer en Carême, c'est ouvrir sa porte
et réapprendre à bouger, à se déplacer, à vivre.
C'est refuser de rester figé dans ses positions,
ses dogmes ou ses certitudes absolues.

Entrer en Carême, c'est aussi changer de cap.
Mettre le cap sur Dieu en se laissant déranger
par les coutumes des autres, leurs idées,
leurs habitudes,leurs langues.
Se laisser surprendre par la musique de l'autre,
qui dit un autre rythme, un autre temps,
une autre chanson.

Entrer en Carême, c'est aussi se mettre à l'écoute
de la Parole, celle qui, au milieu des bavardages,
nous touche au coeur et nous arrache
non une larme, un billet de banque ou un chèque,
mais un geste de pardon, d'amour ou de paix.

Entrer en Carême, c'est se mettre à l'écoute
de la réussite de Dieu, celle qui accepte la blessure,
celle qui ne profite pas de l'échec du faible,
celle qui n'exploite pas la naïveté
ou la sueur du faible.

Entrer en Carême, c'est se mettre à l'écoute
de l'amour de Dieu.
Pas un amour maquignon qui ne tient compte
que du tour de taille, de la beauté des yeux
ou du regard.
Un amour qui vous apprend à lire autrement,
à parler, à partager, à se rencontrer autrement.


Cendres
[Afficher]
Tu m'as confié l'amour et le don,
tu m'as confié la paix et le pardon,
tu m'as confié la lutte
et le salut du monde,
tu m'as confié la joie
et l'avenir du monde.

Mais j'ai oublié la grâce reçue de toi.
Tout est parti en fumée
par mon indifférence,
par ma volonté,
et c'est mon péché.
Il ne reste que les cendres
de la beauté passée
et dans mon coeur ne demeurent
que les résidus de mon être
appelé aux plus hautes fonctions.

Vois, Seigneur,
c'est tout ce qui me reste
du bel héritage à moi confié.

Pourtant, Seigneur,
à tes yeux, je crois,
rien n'est jamais joué
et même les cendres et les résidus
gardent la puissance de germer.

Aussi me lèverai-je aujourd'hui,
je prendrai mes cendres
et je les convertirai
en terre à semailles.

Car mes cendres
sont la terre nouvelle
qu'il m'appartient de créer
et d'habiter.

Mes cendres fertilisées par ta grâce
seront ma terre renouvelée
où l'Evangile étendra ses racines
largement.

Vois, Seigneur,
les cendres sur mon front
et dans mes mains
sont déjà la promesse
de la moisson à venir !


Cendre (2)
[Afficher]
Mon Dieu, mon Dieu,
Il n'y a que Toi pour voir
que c'est sous la cendre
que le feu se garde le mieux.

La cendre est la cachette où le feu sommeille
toute la nuit en attendant son réveil au petit jour.
Le feu couve sous la cendre...
Marqués de la cendre au début de ce carême,
nous étions déjà désignés
pour le réveil du Feu !
Le feu en nous, couve....
Il attend de renaître de ses cendres !
Le carême est cette longue attente
Mon Dieu, mon Dieu, s'il te plaît,
sous la cendre, mets nos coeurs en état d'attente !

Fais jaillir en nous le Feu de Pâques !


Route de Carême
[Afficher]
Seigneur,mon Dieu,
depuis le jour de mon baptème,
je chemine avec Toi.
Tu es l'ami de mes jours de soleil
et de mes nuits de brouillard,
c'est Toi que j'ai choisi,
aide-moi à T'aimer et à te rester fidèle !

Toi, jamais Tu ne m'abandonnes,
Tu es la lumière qui m'éclaire,
même au coeur des ténèbres.
Tu es la source qui rafraîchit
qui coule en moi et me redonne vie.
Ton amour pour moi est si grand
que même la mort ne T'arrête pas.

Tu es le chemin, Tu es la vie nouvelle !
Donne-moi,Seigneur,
sur ma route de Carême,
d'oser vivre Ta parole,
celle qui donne vie,
celle qui ouvre l'horizon,
celle qui repousse les ténèbres,
celle qui met l'homme debout.

Donne-moi, Seigneur,
sur ma route de Carême,
d'oser partager ta parole,
avec humilité et vérité.


Prière à Marie
[Afficher]
Quand vient pour nous l'heure de la décision
Marie de l'Annonciation, aide-nous à dire "oui"
Quand vient pour nous l'heure du départ
Marie d'Egypte, épouse de Joseph, allume en nous l'Espérance
Quand vient pour nous l'heure de l'incompréhension
Marie de Jérusalem, creuse en nous la patience
Quand vient pour nous l'heure de l'intervention
Marie de Cana, donne-nous le courage de l'humble parole
Quand vient pour nous l'heure de la souffrance
Marie du Golgotha, fais nous rester aux pieds de ceux en qui souffre ton Fils
Quand vient pour nous l'heure de l'attente
Marie du Cénacle, inspire-nous une commune prière
Et chaque jour, quand sonne pour nous l'heure joyeuse du service
Marie de Nazareth, Marie des Monts de Juda, mets en nous ton cœur de servante
Jusqu'au jour où, prenant ta main,
Marie de l'Assomption, nous nous endormirons, dans l'attente du jour de notre résurrection.


Dans ce jour qui finit
[Afficher]
Merci de ce jour qui finit,
merci de cette nuit qui vient.
Mon Dieu,
qu'elle berce le sommeil des hommes endormis,
qu'elle berce ceux que j'aime,
qu'elle me berce moi-même,
jusqu'à demain.

Dans ce jour qui finit,
tout n'a pas été beau, ni bien fait, ni parfait.
Réparez si c'est possible, effacez, changez,
et donnez-nous de faire mieux demain.

Dans ce jour qui finit
des hommes ont souffert.
Guérissez, si possible,
diminuez le mal, ou le chagrin.
Faites que quelque chose vienne apaiser leur peine,
faites que quelqu'un s'en aille les aider
et que cette nuit leur fasse du bien.

Dans ce jour qui finit,
nous n'avons pas été ce que nous aurions du être.
Faites-nous meilleurs, mon Dieu, si possible,
moins durs envers les autres,
plus doux, plus patients.
Faites-nous plus forts, plus décidés aussi,
plus exigeants pour nous-mêmes,
plus vrais que nos paroles,
plus fidèles que nos promesses,
plus actifs dans nos travaux,
plus obéissants et plus soumis,
plus rieurs aussi,
et que demain soit plus beau qu'aujourd'hui, plus grand.

Merci de ce jour qui finit,
merci de cette nuit qui vient.
Qu'elle berce le sommeil des hommes endormis,
qu'elle berce ceux que j'aime,
qu'elle me berce moi-même jusqu'à demain.


Mon Dieu
[Afficher]
Mon Dieu, qui êtes en moi et en qui je suis…
Daignez me donner ce sentiment continuel de votre présence,
de votre présence en moi et autour de moi,
et, en même temps, cet amour craintif qu'on éprouve en présence de ce qu'on aime passionnément et qui fait qu'on se tient devant la personne aimée, sans pouvoir détacher d'elle ses yeux, avec un grand désir et une pleine volonté de faire tout ce qui lui plaît, tout ce qui est bon pour elle…
En vous, par vous, et pour vous.
Amen.


O Toi
[Afficher]
O Toi qui es chez toi dans le fond de mon cœur,
laisse-moi te rejoindre
dans le fond de mon cœur.

O Toi qui es chez toi dans le fond de mon cœur,
je t'adore mon Dieu
dans le fond de mon cœur.

O Toi qui es chez toi dans le fond de mon cœur,
loué sois-tu, Seigneur,
dans le fond de mon cœur.

O Toi qui es chez toi dans le fond de mon cœur,
je m'offre à ton amour
dans le fond de mon cœur.

O Toi qui es chez toi dans le fond de mon cœur,
que surgisse ta joie
dans le fond de mon cœur.

O Toi qui es chez toi dans le fond de mon cœur,
garde-moi de tout mal
dans le fond de mon cœur.


Délivre-nous, Seigneur
[Afficher]
Délivre-nous, Seigneur,
de tout ce qui nous encombre,
de nos convoitises et de nos complaisances,
de nos vanités et de nos richesses.
Délivre-nous de la crasse du cœur,
de l'envie, de l'ambition, de l'hypocrisie.
Délivre-nous de la rancune et des arrières-pensées,
de tout esprit de calcul et de concurrence.
Délivre-nous de la colère et de l'agressivité,
de l'orgueil et de la vanité.
Délivre-nous des tentations de la violence.
Délivre-nous des tortures et des assassinats.

Apprends-nous, Seigneur, à aimer les autres, tous les autres.
Apprends-nous à convaincre plutôt qu'à vaincre.
Apprends-nous le silence et la patience.
Apprends-nous la force des moyens pauvres.
Apprends-nous à nous désarmer,
car nous savons, Seigneur, grâce à toi,
qu'on ne triomphe jamais que par l'Amour.

Remplis nos cœurs, Seigneur,
non pas d'attendrissement mais de tendresse.
Remplis-nous de compassion pour les autres,
à commencer par les plus proches.
Apprends-nous à partager la souffrance des affligés
et à porter leur fardeau.
Rends-nous attentifs, Seigneur, à ceux qui pleurent
car c'est par leurs yeux que tu pleures.

Fais de nous, Seigneur,
des hommes de la réconciliation,
libérés de toute hargne, incapables d'injures,
détachés de tout, même de nos idées,
libres de tout, même de nos habitudes.
Nous calculons, nous jugeons, nous condamnons,
tandis que Toi, Seigneur,
tu pardonnes et tu fais confiance.
Tu mises tout sur l'Amour et sur la liberté.
Dieu de tendresse et de générosité,
d'accueil et de gratuité,
communique-nous la folie de ta miséricorde.
Et donne-nous de savoir veiller sans cesse,
avec Marie et tous les saints,
aux portes de ton Royaume.


L'Attention
[Afficher]
Attention chien méchant.
Attention travaux.
Attention chute de pierres.
Attention route glissante.
Partout, des appels à l'attention.

Mais où sont les appels à l'attention
que nous devons aux autres :
les appels à la délicatesse,
les appels au respect,
les appels au partage ?

Je suis distrait, Seigneur.
Comment pourrais-je les entendre, ces appels,
quand je suis préoccupé par ma santé,
enfermé dans mes rêves,
épuisé par mon travail,
fasciné par la télévision…
Pardon, Seigneur.

Et tes appels, Seigneur, les tiens,
les petits signes que Tu m'adresses
à travers les gens proches ou lointains,
les grands signes que Tu m'adresses,
à travers l'exemple des saints,
à travers les messages de ton Evangile,
à travers les invitations à la prière,
tous ces appels ne rencontrent souvent
que mon indifférence…
Pardon, Seigneur.

Apprends-moi, je t'en prie,
à être attentif
à toutes les attentes,
à toutes les souffrances,
à toutes les espérances.

Apprends-moi aussi
à déceler tout ce qui est bien
derrière ce qui est mal,
tout ce qui se cherche
derrière tout ce qui semble acquis,
tout ce qui est neuf
derrière tout ce qui est vieux,
tout ce qui bourgeonne
derrière tout ce qui se fane,
tout ce qui vit
derrière tout ce qui meurt.

Montre-moi, Seigneur,
l'enfant sous le vieillard,
la plage sous les pavés,
le soleil sous les nuages,
et toutes les soifs cachées :
la soif de pureté,
la soif de vérité,
la soif d'amour,
la soif de Toi, Seigneur.

Affine mon regard,
réveille ma capacité d'amour,
ouvre grand mon cœur,
aiguise mon attention,
développe mes attentions,
tourne-moi vers les autres,
tourne-moi vers Toi, Seigneur.

Amen.


Jamais homme n'a respecté les autres comme cet homme
[Afficher]
Pour lui, l'autre est toujours plus et mieux que ce à quoi les idées reçues, même des sages et des docteurs de la Loi, tendent à le réduire.
Il voit toujours en celui ou celle qu'il rencontre un lieu d'espérance, une promesse vivante, un extraordinaire possible, un être appelé, par delà ses limites, ses péchés, et parfois ses crimes, à un avenir tout neuf.
Il lui arrive même d'y discerner quelque merveille secrète dont la contemplation le plonge dans l'action de grâce !

Il ne dit pas : "Cette femme est volage, légère, sotte, elle est marquée par l'atavisme moral et religieux de son milieu, ce n'est qu'une femme". Il lui demande un verre d'eau et il engage la conversation.

Il ne dit pas : "Voilà une pécheresse publique, une prostituée à tout jamais enlise dans son vice". Il dit : "Elle a plus de chance pour le Royaume des Cieux que ceux qui tiennent à leurs richesses ou se drapent dans leurs vertus et leur savoir".

Il ne dit pas : "Celle-ci n'est qu'une adultère". Il dit : "Je ne te condamne pas. Va et ne pèche plus".

Il ne dit pas : "Cette vieille qui met son obole ans le tronc sur les œuvres du Temple est une superstitieuse". Il dit qu'elle est extraordinaire et qu'on ferait bien d'imiter son désintéressement.

Il ne dit pas : "Ces enfants ne sont que des gosses". Il dit : "Laissez-les venir à moi, et tâchez de leur ressembler".

Il ne dit pas : "Cet homme n'est qu'un fonctionnaire véreux qui s'enrichit en flattant le pouvoir et en saignant les pauvres". Il s'invite à sa table et assure que sa maison a reçu le salut.

Il ne dit pas, comme son entourage : "Cet aveugle paie sûrement ses fautes ou celles de ses ancêtres". Il dit que l'on se trompe à son sujet et il stupéfie en montrant avec éclat combien cet homme jouit de la faveur de Dieu : "Il faut que l'action de Dieu soit manifestée en lui".

Il ne dit pas : "Le centurion n'est qu'un occupant". Il dit : "Je n'ai jamais vu pareille foi en Israël".

Il ne dit pas : "Ce savant n'est qu'un intellectuel". Il lui ouvre la voie vers la renaissance spirituelle.

Il ne dit pas : "Cet individu est un hors-la-loi". Il lui dit : "Aujourd'hui tu seras avec moi dans le paradis".

Il ne dit pas : "Ce Judas ne sera jamais qu'un traître". Il accepte son baiser et lui dit : "Mon ami".

Jésus n'a jamais dit : "Il n'y a rien de bon dans celui-ci, dans celle-là, dans ce milieu-ci…". De nos jours, il n'aurait jamais dit : "Ce n'est qu'un intégriste, un moderniste, un gauchiste, un fasciste, un mécréant, un bigot". Pour lui, les autres, quels qu'ils soient, quels que soient leur statut, leur réputation, sont toujours des êtres aimés de Dieu. Jamais homme n'a respecté les autres comme cet homme. Il est unique. Il est le Fils unique, de celui qui fait briller le soleil sur les bons et sur les méchants.

Seigneur Jésus, fils de Dieu, aie pitié de nous, pécheurs !


Prière pour demander pardon d'avoir céder à la tristesse
[Afficher]
Pardonnez-moi Seigneur, cette tristesse amère
où je me suis complu.

Pardonnez-moi Seigneur, d'avoir médit des autres
et douté de moi-même.

Pardonnez-moi, Seigneur, ce visage fermé,
et ce rire mauvais qui déforme la bouche,
et ce dégoût de vivre et cette lassitude
et cet abattement.

Mais au dedans de moi, cette fumée pesante,
ne vient-elle pas Seigneur
du feu que votre souffle a ranimé ?
Sont-ce mes détritus et mes mauvaises herbes,
et toute ma vermine,
Seigneur qui se consument ?
Déjà, Votre Soleil entre dans ma cellule
et Votre Sainte Joie illumine ma face,
plus de rictus, plus de grimaces.

Voici que chante en moi la gaieté franciscaine
et le rire qui est aussi une vertu.
Pardonnez-moi, Seigneur.
Pardonnez-moi, Seigneur,
d'avoir médit, douté, gémi, pleuré, baillé,
d'avoir haï l'immense allégresse de vivre
et d'avoir hébergé la Fille de Satan (*),

O Joie, en ta demeure.


O Mère Bien Aimée
[Afficher]
O Mère Bien Aimée, vous qui connaissez si bien les voies de la sainteté et de l'amour, apprenez-nous à élever souvent notre esprit et notre cœur vers la Trinité, à fixer sur Elle notre respectueuse et affectueuse attention. Et puisque vous cheminez avec nous sur le chemin de la vie éternelle, ne demeurez pas étrangère aux faibles pèlerins que votre charité veut bien recueillir ; tournez vers nous vos regards miséricordieux, attirez-nous dans vos clartés, inondez-nous de vos douceurs, emportez-nous dans la lumière et dans l'amour ; emportez-nous toujours plus loin et très haut dans les splendeurs des cieux.
Que rien ne puisse jamais troubler notre paix, ni nous faire sortir de la pensée de Dieu, mais que chaque minute nous emporte plus avant dans les profondeurs de l'auguste mystère, jusqu'au jour où notre âme pleinement épanouie aux illuminations de l'union divine, verra toutes choses dans l'éternel Amour et dans l'Unité. Ainsi soit-il.


Voilà, si certains voient des erreurs ou d'autres choses à ajouter, qu'il nous le dise. À signaler qu'il n'y a pas d'alléluia durant le Carême.

Sur ces mots, bon carême à tous.

Source : http://cybercure.fr/les-f[...]e-abstinence-et-penitence
Apercite http://cybercure.fr/les-fetes-de-l-eglise/careme/jeune-abstinence/article/les-efforts-de-careme-jeune-abstinence-et-penitence

Avatar de Lenneth Lenneth Posté le 14/02/2018 à 06:23:19
Je l'ai fait 2 fois mais c'était une période différente, suivre les préceptes à la lettre aujourd'hui me serait impossible

Et puis j'ai pas mit les pieds dans une église ni prié depuis octobre 2016 ça serait un peu hypocrite, plus le temps passe plus je m'éloigne de tout ça bien que ça occupe toujours mon esprit

Mais bon courage à vous
Avatar de Stalinemonkhey Stalinemonkhey Posté le 14/02/2018 à 06:52:53
On pourra avoir la même pour le Ramamdan ou....
Bon et bien bonne chance à ceux qui le font, pour la chasteté ça fait 19 ans en moyenne que vous êtes en Carême https://image.noelshack.com/minis/2017/14/1491484186-risitasueur.png (petite blagounette)
Avatar de Hitlounet Hitlounet Posté le 14/02/2018 à 07:29:27
Merci pour tous ces rappels. Moi je me rapproche de plus en plus du catholicisme par refus du monde moderne et par volonté de retrouver mes racines... Bien que le pape ne donne pas envie. Je vais peut-être me renseigner sur l'orthodoxie. Ce pape me gave
Avatar de pseudo1 pseudo1 Posté le 14/02/2018 à 07:37:37
Citation de Divin
Citation de pseudo1
Citation de Divin
No rage de nos épinglages les hérétiques https://image.noelshack.com/minis/2017/14/1491238689-temp.png
Tu le fais? https://image.noelshack.com/minis/2016/24/1466366602-risitas94.png
Oui, j'ai été chrétien autrefois, je vais le tenter ce carême. https://image.noelshack.com/minis/2017/25/4/1498126792-templier2.png

Tu as été chrétien, tu ne l'es plus? https://image.noelshack.com/minis/2016/46/1479639726-1467231909-1466015251-esp.png
Bonne chance, je l'ai fait 2 ou 3 fois lors de mon adolescence (bon, d'après les niveau de ce topic c'étais le niveau normale, pas le niveau PGM) et c'est complètement chiant le midi (surtout quand tu es au collège) https://image.noelshack.com/minis/2016/30/1469541957-risitas198.png
Avatar de Divin Divin Posté le 14/02/2018 à 07:52:55
Citation de pseudo1
Citation de Divin
Citation de pseudo1
Citation de Divin
No rage de nos épinglages les hérétiques https://image.noelshack.com/minis/2017/14/1491238689-temp.png
Tu le fais? https://image.noelshack.com/minis/2016/24/1466366602-risitas94.png
Oui, j'ai été chrétien autrefois, je vais le tenter ce carême. https://image.noelshack.com/minis/2017/25/4/1498126792-templier2.png
Tu as été chrétien, tu ne l'es plus? https://image.noelshack.com/minis/2016/46/1479639726-1467231909-1466015251-esp.png
Bonne chance, je l'ai fait 2 ou 3 fois lors de mon adolescence (bon, d'après les niveau de ce topic c'étais le niveau normale, pas le niveau PGM) et c'est complètement chiant le midi (surtout quand tu es au collège) https://image.noelshack.com/minis/2016/30/1469541957-risitas198.png

Je suis un grand bonhomme, je vais tenir. https://image.noelshack.com/minis/2017/25/4/1498126792-templier2.png

[Afficher]
Ça va chier. https://image.noelshack.com/minis/2017/03/1485101919-vlcsnap-2017-01-22-162h59m44s995.png

Liste des sujets