Topic : « Que pensez-vous de cette vidéo sur les dérives de l'État »

Avatar de Muppy Muppy Posté le 15/09/2021 à 11:07:20
Qui devient un État totalitariste ?

https://twitter.com/Esban[...]/1437642300100841476?s=19
Apercite https://twitter.com/Esban_/status/1437642300100841476?s=19


Sans être entièrement d'accord (je pense tout de même qu'il faille être au moins un peu armé, au cas où les manifestations dégénèrent), je pense qu'il est bon de rappeler que nous sommes dans un contexte liberticide.

On le vit tous les jours, donc on peut minimiser la chose. Mais jamais, même durant les guerres mondiales, il n'y eu autant d'acceptations de privations de la liberté. Sous Vichy, par exemple, des bals clandestins s'organisaient. Mais comme le gouvernement fait du chantage avec l'exclusion sociale ou même de la vie active (pour les domaines de la santé) à la clé, beaucoup de personnes obéissent et se font vacciner. Il faut donc se faire tester ou vacciner pour avoir accès à des libertés qui devraient être garanties. Alors que 74% des français ont reçu au moins une dose et presque 70% les deux doses.

La bien-pensance est telle, que d'ailleurs, beaucoup ne sont pas choqués de voir une proposition de loi voulant rendre la vaccination obligatoire. Il n'est d'ailleurs pas impossible que cette obligation se réalise.

Mais à côté on voit toujours les petits slogans féministe : mon corps = mon choix et on parle toujours de démocratie et de liberté d'expression. Le tout, en bien sûr, réduisant aussi le temps d'antenne d'Éric Zemmour avant même qu'il s'annonce candidat à la présidentielle.

Sources :

https://www.telerama.fr/s[...]-zone-occupee-6874897.php
Apercite https://www.telerama.fr/sortir/quand-les-bals-clandestins-faisaient-danser-les-francais-en-zone-occupee-6874897.php


https://www.google.com/am[...]urs-ps-deposent-une%3famp
Apercite https://www.google.com/amp/s/www.publicsenat.fr/article/parlementaire/vaccination-obligatoire-contre-le-covid-19-les-senateurs-ps-deposent-une%3famp


https://www.europe1.fr/me[...]emmour-a-lantenne-4065935
Apercite https://www.europe1.fr/medias-tele/temps-de-parole-decompte-cnews-maintient-eric-zemmour-a-lantenne-4065935


https://covidtracker.fr/vaccintracker/
Apercite https://covidtracker.fr/vaccintracker/

#14150138
Avatar de Muppy Muppy Posté le 15/09/2021 à 11:13:55
Citation de Laplanteverte
La France deviens de plus en plus une dictature oui ...

Oui

Citation de scientifique
L'op découvre l'eau chaude ?

Ne fais-tu pas toi aussi des posts sur le sujet ? N'est-ce pas, au contraire, important d'en parler plutôt que de laisser le silence régner ?
Avatar de scientifique scientifique Posté le 15/09/2021 à 11:17:18
Citation de Muppy
Ne fais-tu pas toi aussi des posts sur le sujet ? N'est-ce pas, au contraire, important d'en parler plutôt que de laisser le silence régner ?

Tu présentes ça comme ci c'était une découverte, là faut faire des topics sur comment faire des bunkers hein https://image.noelshack.com/minis/2017/18/1493854779-vhgviyuv.png
Avatar de Muppy Muppy Posté le 15/09/2021 à 11:24:04
Citation de scientifique
Tu présentes ça comme ci c'était une découverte, là faut faire des topics sur comment faire des bunkers hein https://image.noelshack.com/minis/2017/18/1493854779-vhgviyuv.png

C'est un regroupement de faits. Si tu veux jouer dans l'émotionnel, libre à toi. Pour ma part, je ne vois pas en quoi mon post pourrait être problématique ou maladroit puisqu'il est factuel. Je n'ai pas à rougir d'écrire sur le sujet.
#14150219
Avatar de Nae Nae Posté le 15/09/2021 à 11:40:50
Est-ce qu'on a moins de liberté qu'avant ?
Non, avant t'avais 15 ans, si t'étais pas dans une famille aisé, tu partais direct faire un travail, ou alors en apprentissage. Tu pouvais pas te permettre de juste te dire "ah bah tranquille je vais faire des années universitaire jusqu'à mes 25 ans".
Maintenant, t'es issu d'une famille moyenne, tu peux devenir médecin. T'es issu d'une famille moyenne, tu peux faire des études de droits. Avant tu voulais être notaire, il fallait être fils de notaire.

T'as éééééééénormément de possibilité de t'exprimer, d'être ce que tu es. On est quand même dans une époque, où tu peux aller jusqu'à choisir de changer de sexe, le truc le plus intime, le plus personnel, t'as la liberté de le changer oklm.

Vous avez l'impression d'avoir moins de liberté car vous ne pouvez plus manifester librement ?
Mais manifester librement n'a JAMAIS changé quelque chose à part en 68 quand l'état l'a voulu, à part ça, manifester n'a jamais rien fait.

Un état totalitaire ?
Absolument pas non, un état totalitaire c'est la corée du nord, c'est la chine. Un état totalitaire c'est un état où pour ta seul OPINION on peut t'emmener en prison. Aujourd'hui tu peux avoir l'opinion que tu veux à part sur les chambres à gaz. Tu peux être raciste, preuve en est AVN, preuve en est que tu peux partager des meme raciste sur facebook, etc. En chine tu fais pas ça hein, en chine tu critique le gouvernement, tu te plains, tu fais du pro ouigour, tu vas dans des camps, de manière systématique.
Ici si tu fais pas d'incitation à la violence tu te fais pas emmerdé (à part sur les chambre à gaz ok).

Oui tu peux être cancel socialement car t'es raciste, comme tu pouvais être cancel à l'époque si t'étais pédophile. C'est la société, les moeurs, rien à voir avec l'état et les lois. Je parle bien au niveau de pouvoir dire ce que tu veux, je parle pas de propagande, de complaisance.

Alors pour la vaccination ?
Bah j'ai envie de te dire y'a des vaccins obligatoire depuis 100 années. Alors est-ce les même ? Est-ce les mêmes risques ? On pourra dire que non, mais à l'époque didier le fermier avait AUTANT voir BEAUCOUP moins d'info que nous sur la porté du vaccin, lui il vivait vraiment dans un état totalitaire. Le mec se faisait pas vacciner, on lui cramait sa gueule, y'avait pas de "ah bah tien une amende, bon on te voit au tribunal dans 6 mois, tu peux te casser du pays" non non, le mec disait "je prends pas le vaccin" bah il se faisait buter.

L'état a agrandit ta fenêtre de possibilité énormément, rien que l'accès à la culture en fait.
Mais maintenant si tu penches dans les extrêmes, tu peux te retrouver entraver sur le point de vue social. Mais entre avoir la possibilité de faire ce que tu veux en ne t'exprimant pas publiquement sur certains sujet (car oui ça revient à ça, juste pas ouvrir ta gueule publiquement en disant LES JUIFS N ONT PAS ETE TUER ou alors LES NOIRS SONT DES SOUS HOMMES) et ne pas pouvoir faire ce que tu veux sans être dans la mesure d'exprimer ton opinion par manque d'accès à l'information, y'a une situation qui est beaucoup plus enviable que l'autre.
#14150319
Avatar de Muppy Muppy Posté le 15/09/2021 à 13:22:16
Naetero

Naetero, avec tout le respect que j'ai pour toi, les propos que tu tiens sont extrêmement dangereux. Tu légitimes les restrictions de liberté sous prétexte qu'il y en a encore. Et tu tiens, qui plus est, des propos manquant de nuacement :

"La reproduction sociale chez les hommes reste forte parmi les cadres et les employés et ouvriers qualifiés, tandis que celle des femmes reste prononcée parmi les salariées les moins qualifiées."

"La transmission des inégalités sociales s’est nettement réduite jusqu’en 1993, mais a tendance à stagner depuis. En 2015, les inégalités d’accès à la catégorie des cadres restent encore fortes, tandis que les chances relatives de devenir artisans et commerçants sont devenues de plus en plus proches entre les différentes catégories de salariés. Les origines sociales des salariés les plus qualifiés, femmes ou hommes, demeurent très diversifiées. Au contraire, en bas de l’échelle sociale, près d’une employée ou ouvrière non qualifiée sur deux est originaire du même milieu social depuis 1977."

Source : https://www.insee.fr/fr/s[...]/4238441?sommaire=4238781
Apercite https://www.insee.fr/fr/statistiques/4238441?sommaire=4238781


Donc c'est bien beau de parler de mobilité sociale, mais d'une part ça n'est pas parfait et d'autre part il y a une reproduction du système universitaire américain qui devient de plus en plus présente en France. Avec notamment l'augmentation des frais scolaires d'entrée avec par exemple, l'institut Montaigne qui en suggère la possibilité.

Source :
https://www.google.com/am[...]w.lesechos.fr/amp/1305010
Apercite https://www.google.com/amp/s/www.lesechos.fr/amp/1305010


Et il y a aussi un certain élitisme avec les grandes écoles qui en général, ont des prix d'entrées prohibitifs pour la classe moyenne / populaire.

Ce dont tu parles ne peut pas être résumé par "c'est bien beau les restrictions que tu évoques mais regarde on a une mobilité sociale en France". C'est plus compliqué que ça. Et en plus avoir certaines libertés ne justifie absolument pas le fait qu'on puisse nous en priver de certaines.

Tu devrais t'inquiéter de la normalisation d'une certaine bien pensance qui légitime le mépris d'une certaine catégorie d'individus. Et tu devrais être effaré du recul de nos droits au lieu de dire "oui mais on en a encore". Non. Quand on perd on bras, on a conscience de la douleur liée à cette perte. On ne se dit pas "on a au moins encore un bras".

De plus la vaccination obligatoire dont tu parles était contre la variole qui avait des taux de mortalités très élevés qui justifiaient la vaccination obligatoire :

"La mortalité de la variole majeure était de plus de 30 % alors que celle de la mineure ne dépassait pas 1%".

En comparaison, la mortalité du covid était de 0,4% pour la population de 20-24 en France, jusqu'en décembre 2020. Des effets secondaires ont pourtant été observés et il y a de quoi très légitimement mettre en doute la nécessité de faire vacciner l'ensemble de la population alors que l'on a une couverture vaccinale de l'ordre de 70%.

Source :

https://www.chu-montpelli[...]la-vaccination/la-variole
Apercite https://www.chu-montpellier.fr/fr/vaccination/histoire-des-epidemes-et-de-la-vaccination/la-variole

https://www.ined.fr/fr/to[...]/taux-mortalite-sexe-age/
Apercite https://www.ined.fr/fr/tout-savoir-population/chiffres/france/mortalite-cause-deces/taux-mortalite-sexe-age/


Quant à la comparaison avec des états totalitaires, c'est carrément ridicule. Non seulement parce que ne pas en être à ce stade ne veut pas dire qu'on ne le devient pas progressivement (je parle bien de DEVENIR, ce qui inclut un début, donc m'attaquer en disant qu'on est pas un état totalitariste ne fait pas de sens) mais aussi parce qu'on s'en approche avec la surveillance généralisée de la population. Je t'invite à regarder cette vidéo si ça t'intéresse :



Tout ça pour dire, oui Naetero, il y a des raisons de s'alarmer de la situation actuelle et de craindre des évolutions futures sur nos libertés qui seront encore plus restreintes à l'avenir. Penser que cela ne peut pas empirer est naïf. Ne pas s'alarmer maintenant de ce qui est fait, c'est ne pas anticiper l'avenir. Ne pas douter de la légitimité des certaines mesures et discours du gouvernement, c'est préparer le terrain à des dérives totalitaristes importantes.
#14150969
Avatar de Nae Nae Posté le 15/09/2021 à 13:37:58
Citation de Muppy
Naetero, avec tout le respect que j'ai pour toi, les propos que tu tiens sont extrêmement dangereux. Tu légitimes les restrictions de liberté sous prétexte qu'il y en a encore.
Je légitime rien du tout, je dis juste que maintenant > avant
Et tu tiens, qui plus est, des propos manquant de nuancement
ah bon
"La reproduction sociale chez les hommes reste forte parmi les cadres et les employés et ouvriers qualifiés, tandis que celle des femmes reste prononcée parmi les salariées les moins qualifiées."
"La transmission des inégalités sociales s’est nettement réduite jusqu’en 1993, mais a tendance à stagner depuis. En 2015, les inégalités d’accès à la catégorie des cadres restent encore fortes, tandis que les chances relatives de devenir artisans et commerçants sont devenues de plus en plus proches entre les différentes catégories de salariés. Les origines sociales des salariés les plus qualifiés, femmes ou hommes, demeurent très diversifiées. Au contraire, en bas de l’échelle sociale, près d’une employée ou ouvrière non qualifiée sur deux est originaire du même milieu social depuis 1977."
écoute c'est pas ma faute si les humains PUENT LA MERDE

Aujourd'hui y'a les outils pour t'en sortir, si t'es un attardé, sans ambition qui échouent à l'école car t'es une MERDE bah TANT PIS POUR TOI.

La vie c'est pas de faire tous le monde des cadres, c'est de donner la possibilité.

Avant t'avais pas la possibilité, maintenant tu l'as, les gens sont trop attardés pour la saisir ? Bah tant pis.

Toi t'es là à dire "on a moins de liberté qu'avant"
Moi je te dis non, t'as beaucoup plus de liberté mais les gens en font rien car ils PUENT LA MERDE.

Source : https://www.insee.fr/fr/s[...]/4238441?sommaire=4238781
Apercite https://www.insee.fr/fr/statistiques/4238441?sommaire=4238781

Donc c'est bien beau de parler de mobilité sociale, mais d'une part ça n'est pas parfait et d'autre part il y a une reproduction du système universitaire américain qui devient de plus en plus présente en France. Avec notamment l'augmentation des frais scolaires d'entrée avec par exemple, l'institut Montaigne qui en suggère la possibilité.
Source :
https://www.google.com/am[...]w.lesechos.fr/amp/1305010
Apercite https://www.google.com/amp/s/www.lesechos.fr/amp/1305010

Oui d'accord.
Mais t'as plus de CHOIX qu'à l'époque plus de POSSIBILITES, je dis pas que le système est parfait et qu'on est sur une bonne tangente hein, je dis que je préfère vivre maintenant qu'en 1960 au regard des libertés
Et il y a aussi un certain élitisme avec les grandes écoles qui en général, ont des prix d'entrées prohibitifs pour la classe moyenne / populaire.
Oui mais osef, ça n'a pas changé ça, ça touche quoi ? 0.001% des gens ?
Ce dont tu parles ne peut pas être résumé par "c'est bien beau les restrictions que tu évoques mais regarde on a une mobilité sociale en France". C'est plus compliqué que ça. Et en plus avoir certaines libertés ne justifie absolument pas le fait qu'on puisse nous en priver de certaines.
En fait t'as pas compris mon message je crois, je te dis que c'est mieux maintenant que avant, et toi tu me fais une constatation du système pour me dire qu'il est mauvais.

Je sais qu'il est mauvais, mais avant c'était bien pire.
Tu devrais t'inquiéter de la normalisation d'une certaine bien pensance qui légitime le mépris d'une certaine catégorie d'individus. Et tu devrais être effaré du recul de nos droits au lieu de dire "oui mais on en a encore". Non. Quand on perd on bras, on a conscience de la douleur liée à cette perte. On ne se dit pas "on a au moins encore un bras".
T'as perdu QUEL DROIT ? :rire:
De plus la vaccination obligatoire dont tu parles était contre la variole qui avait des taux de mortalités très élevés qui justifiaient la vaccination obligatoire :
"La mortalité de la variole majeure était de plus de 30 % alors que celle de la mineure ne dépassait pas 1%".
En comparaison, la mortalité du covid était de 0,4% pour la population de 20-24 en France, jusqu'en décembre 2020. Des effets secondaires ont pourtant été observés et il y a de quoi très légitimement mettre en doute la nécessité de faire vacciner l'ensemble de la population alors que l'on a une couverture vaccinale de l'ordre de 70%.
Source :
https://www.chu-montpelli[...]la-vaccination/la-variole
Apercite https://www.chu-montpellier.fr/fr/vaccination/histoire-des-epidemes-et-de-la-vaccination/la-variole

https://www.ined.fr/fr/to[...]/taux-mortalite-sexe-age/
Apercite https://www.ined.fr/fr/tout-savoir-population/chiffres/france/mortalite-cause-deces/taux-mortalite-sexe-age/


Le taux de mortalité d'une maladie n'a rien à voir avec le danger du vaccin c'est quoi ce sophisme :(
Quant à la comparaison avec des états totalitaires, c'est carrément ridicule. Non seulement parce que ne pas en être à ce stade ne veut pas dire qu'on ne le devient pas progressivement (je parle bien de DEVENIR, ce qui inclut un début, donc m'attaquer en disant qu'on est pas un état totalitariste ne fait pas de sens) mais aussi parce qu'on s'en approche avec la surveillance généralisée de la population. Je t'invite à regarder cette vidéo si ça t'intéresse :

Non mais le "on le devient" c'est un argument eco+
C'est le sophisme de la pente descendante "si ça arrive, des trucs plus graves vont arriver"

Donne moi un exemple concret qui prouve que t'es plus dans un état totalitaire qu'avant, genre un seul exemple et je t'accorde ce point
Tout ça pour dire, oui Naetero, il y a des raisons de s'alarmer de la situation actuelle et de craindre des évolutions futures sur nos libertés qui seront encore plus restreintes à l'avenir. Penser que cela ne peut pas empirer est naïf. Ne pas s'alarmer maintenant de ce qui est fait, c'est ne pas anticiper l'avenir. Ne pas douter de la légitimité des certaines mesures et discours du gouvernement, c'est préparer le terrain à des dérives totalitaristes importantes.

Déjà de un, y'a rien dans mon message qui montre que je m'alarme pas. C'est pas parce que je dis que maintenant > avant que je dis maintenant < futur. J'ai conscience de tout ça.
De deux, s'alarme bah ça change absolument rien, je vais rien changer à mon échelle, tu vas rien changer.
Et de trois évidemment que je doute de la mesure de TOUTES les décisions du gouvernement
#14151073
Avatar de Muppy Muppy Posté le 15/09/2021 à 17:38:20
Citation de Nae
Je légitime rien du tout, je dis juste que maintenant > avant
ah bon
écoute c'est pas ma faute si les humains PUENT LA MERDE
Aujourd'hui y'a les outils pour t'en sortir, si t'es un attardé, sans ambition qui échouent à l'école car t'es une MERDE bah TANT PIS POUR TOI.
La vie c'est pas de faire tous le monde des cadres, c'est de donner la possibilité.
Avant t'avais pas la possibilité, maintenant tu l'as, les gens sont trop attardés pour la saisir ? Bah tant pis.
Toi t'es là à dire "on a moins de liberté qu'avant"
Moi je te dis non, t'as beaucoup plus de liberté mais les gens en font rien car ils PUENT LA MERDE.
Oui d'accord.
Mais t'as plus de CHOIX qu'à l'époque plus de POSSIBILITES, je dis pas que le système est parfait et qu'on est sur une bonne tangente hein, je dis que je préfère vivre maintenant qu'en 1960 au regard des libertés
Oui mais osef, ça n'a pas changé ça, ça touche quoi ? 0.001% des gens ?
En fait t'as pas compris mon message je crois, je te dis que c'est mieux maintenant que avant, et toi tu me fais une constatation du système pour me dire qu'il est mauvais.
Je sais qu'il est mauvais, mais avant c'était bien pire.
T'as perdu QUEL DROIT ? :rire:
Le taux de mortalité d'une maladie n'a rien à voir avec le danger du vaccin c'est quoi ce sophisme :(
Non mais le "on le devient" c'est un argument eco+
C'est le sophisme de la pente descendante "si ça arrive, des trucs plus graves vont arriver"
Donne moi un exemple concret qui prouve que t'es plus dans un état totalitaire qu'avant, genre un seul exemple et je t'accorde ce point
Déjà de un, y'a rien dans mon message qui montre que je m'alarme pas. C'est pas parce que je dis que maintenant > avant que je dis maintenant < futur. J'ai conscience de tout ça.
De deux, s'alarme bah ça change absolument rien, je vais rien changer à mon échelle, tu vas rien changer.
Et de trois évidemment que je doute de la mesure de TOUTES les décisions du gouvernement

Ça y est, Naetero a placé les mots sophisme et bluepilled lors d'un débat et maintenant il est persuadé d'avoir raison.

Outre le profond nihiliste qui émane de ta réponse (je te cite : "LES HUMAINS PUENT LA MERDE" ) tu montres tout particulièrement le manque de nuancement que, justement, je te reproche.

Oui, comparé au Moyen-Âge nous avons certes plus de choix. Mais cela veut-il dire que nous devons fermer les yeux sur l'actualité et sur ce que cela représente pour le futur ?

Tout d'abord, revenons sur le "sophisme" que tu me rapproches. Le taux de mortalité d'une maladie explique la nécessité de demander à une population de se vacciner. Quand le risque des effets secondaires n'est pas minime, il est incohérent de demander à une population de se vacciner alors que le risque de mourir de ladite maladie, pour laquelle le vaccin existe, est très faible pour elle. Je te rappelle pour les 18-24 on parle de 0,4% de mortalité. Pourtant, les socialistes ont évoqué la possibilité d'une vaccination obligatoire. Bien sûr, les médias ne parlent absolument pas des effets secondaires du vaccin qui pourtant peuvent entraîner des handicaps voire des décès.

Commences-tu à comprendre pourquoi on perd des droits et de la liberté, notamment de la liberté d'expression (de manière directe via la censure des médias, ou de manière indirecte via l'exclusion sociale si on ne se vaccine pas) ainsi que, si la vaccination obligatoire advient, via la parte de décision de si on peut oui ou non subir une injection avec des effets secondaires avérés ? Si on a pas perdu une partie de notre liberté d'expression, explique-moi pourquoi les médias censurent à ce point les effets secondaires découlant du vaccin. Mais au contraire ridiculisent les anti-vax avec des sobriquets ignobles.

De plus, l'argument que je t'ai fourni était une réponse à ton propos disant que le vaccin de la variole avait bien été rendu obligatoire, lui. C'est bien le cas. Mais l'ordre de la mortalité de la maladie qu'il concernait était de 30% (pour une forme sévère de variole) ce qui montre l'absurdité de tes propos. Tu compares deux situations drastiquement opposables (l'une avec des risques d'effets secondaires et contre une maladie avec une mortalité très faible, et l'autre sans risque d'effet secondaire et avec une mortalité élevée) et c'est ce que je te reproche.

Maintenant que j'ai démonté ton accusation fallacieuse qui m'accusait de sophisme, passons au reste de ton propos.

C'est bien beau de parler de possibilités d'exercer sa liberté, sauf que je te démontrais justement que la situation était plus complexe que ça. Les possibilités, ça dépend pour qui et pour quoi et tout n'est pas aussi simple que ce que tu sembles dire. Notamment pour les hommes de classes moyennes / populaires, la situation risque de fortement se dégrader pour eux dans un futur proche et même à notre époque, elle n'est pas forcément aussi bonne que dans le passé. Je t'ai déjà expliqué pourquoi s'inquiéter de la diminution / perte du potentiel d'ascension sociale, et je ne reviendrais pas là-dessus. Mais je rajouterais cependant que comparé à leur situation passée, on peut même dire que les hommes d'aujourd'hui ont perdu certains avantages. Notamment en terme de pouvoir d'achat où l'avenue des dames sur le marché du travail a entraîné bien des changements dans le pouvoir d'achat des hommes. Qui auparavant, était calculé pour faire en sorte de subvenir aux besoin de toute une famille. Et oui. C'est une liberté de perdue pour eux que de devoir compter sur une conjointe pour les milieux prolétaires / de classe moyenne.

Ensuite, as-tu seulement regardé la vidéo que j'ai posté ? Cette dernière parle de la surveillance généralisée et des abus de pouvoir que les lois pour lutter contre le terrorisme génère pour l'ensemble de la population. As-tu lu 1984 et comprends-tu que la surveillance généralisée grâce à l'utilisation de la technologie est une dérive totalitaire ?

Que l'on puisse être arrêter un citoyen pour avoir dit sur un channel de communication entre amis qu'il voulait manifester en brûlant un portrait de Macron, est une dérive totalitaire qui pourra par exemple être accordée grâce à ces lois de surveillance.

Tu n'as pas l'air de comprendre qu'il y a certains projets se tramant, voulant définitivement mettre fin à l'anonymat d'internet à cause du contre-pouvoir qu'il représente. Tu n'as pas idée de ce que cela signifie pour la liberté de penser, de s'exprimer et même de se renseigner.

Que les médias et la société utilisent également une sorte de novlangue ainsi que des techniques de propagande est une preuve supplémentaire du dysfonctionnement de ces derniers. Les médias, notamment sont théoriquement supposés être neutres. Le problème c'est que cela fait longtemps qu'ils ont plus que cessé de l'être et que les manipulations de ces derniers s'intensifient. C'est très inquiétant pour l'avenir en plus de démontrer un manque actuel de libertés.

Par ailleurs, le simple fait que tu admettes déjà douter des décisions actuelles du gouvernement montre que la situation présente n'est pas acceptable et est inquiétante. Inutile de relativiser la situation à l'aide du passé, c'est inquiétant, point final. En plus, tu te contredis toi-même en me rapprochant de parler de début de dérives d'état totalitaire. Car si ces dérives n'étaient pas déjà en train d'être instaurées, pourquoi t'inquietérais-tu autant et douterais-tu tellement de la bonne volonté de notre gouvernement ?

Tout ça, Naetero, c'est une prise de bec futile alors que je sais très bien que tu es toi aussi inquiet de la situation actuelle. Mais tu aimes un peu trop chercher des noises. Ce n'est pas très grave, je t'apprécie tout de même mais tu ne me feras pour autant pas penser que mes propos ne sont pas cohérents et que ce qui se passe est acceptable sous prétexte que la situation était pire à d'autres époques.

Relativiser les maux actuels de la société, c'est comme relativiser un début de gangrène qui ne pourra qu'empirer avec le temps. Même si on déjà eu une maladie plus effroyable dans le passé, le début de gangrène est alarmant. Et, encore une fois, la population est tout de même plutôt obéissante comparé à certaines époques (cf : les bals qui propséraient sous Vichy malgré leur interdiction).

Comprends bien mes positions et mes arguments, je ne te contredis pas par plaisir. Et je te dis tout ceci sans malveillance ou intention de nuire, c'est simplement mon avis. Bien qu'il soit certes un peu mordant
Liste des sujets