Retour au sujet

Avatar de BestOf410 BestOf410 Posté le 05/05/2021 à 01:51:57
...les COUILLES d'un trans.

Une détenue transgenre a obtenu son transfert au quartier femmes par décision judiciaire. Encore en transition, l'acte de fouille corporelle pose problème aux surveillantes.

C’est une situation inédite à Toulouse (Haute-Garonne). Pour la première fois, une détenue transgenre de la Maison d’arrêt de Seysses vient d’obtenir par décision judiciaire son changement d’affectation dans le quartier des femmes.

Un transfert rendu possible à la suite de son changement d’état civil acté devant la chambre du conseil du tribunal judiciaire le 19 février 2021.

Bien que placée à l’isolement, l’arrivée de cette détenue, prénommée Jennifer, a provoqué des remous dans les rangs des surveillants pénitentiaires, et plus particulièrement chez les agents femmes. La raison ? Les fouilles corporelles.

En effet, si Jennifer a changé d’identité, elle conserve ses attributs masculins. Mal à l’aise à l’idée de voir et de toucher l’appareil génital de la détenue, les gardiennes ont alerté les syndicats.

Pour l’avocate de Jennifer, Me Marie-Ange Cochard, « elles se doivent d’exécuter les lois ». Et oui, pour l’avocate toulousaine, « concernant les fouilles corporelles, la loi parle d’état civil et non pas d’attributs. Or, ma cliente est une femme aux yeux de la loi. »
Et de conclure : « Aujourd’hui, on se concentre pleinement sur sa réinsertion post-carcérale et sur ses prochaines échéances judiciaires. »

Née en 1982, Jennifer est incarcérée à la Maison d’arrêt de Seysses, depuis le 21 juin 2020, pour des faits de « tentative de meurtre ».

https://actu.fr/occitanie[...]e-procureur_41433424.html
Apercite https://actu.fr/occitanie/toulouse_31555/toulouse-transfert-d-une-detenue-transgenre-vers-le-quartier-des-femmes-les-syndicats-interpellent-le-procureur_41433424.html


Les surveillantes bientôt licenciées pour refus de palpage de couilles https://image.noelshack.com/minis/2018/35/1/1535326966-sans-titre-1-copie.png